Organiser son événement dans les médias sociaux

Published On 21 décembre 2010 | By Olivier | Actualité, Evénements

Comment les organisateurs d’événements peuvent utiliser les médias sociaux pour renforcer leur audience auprès du grand public, l’intérêt des diffuseurs et des médias traditionnels ou encore le retour sur investissement des sponsors? Quels sont les outils à utiliser?

Comme un événement unique (marathon, par exemple) ne s’appréhende pas de la même façon qu’une série d’événements récurrents (matchs de championnat, par exemple), je vais, dans cet article, présenter les outils et actions, qui me semblent utiles pour les premiers, et je reviendrai, plus tard, sur les seconds.

A l’image du marathon de Paris, certains grands événements n’ont lieu qu’une fois dans l’année, et regroupent, à la fois, des athlètes professionnels et des amateurs. Il est alors nécessaire de préparer cet événements en prenant en compte ce « mélange » : discuter avec ceux que la course intéresse et discuter avec les participants. Pour les événements purement professionnels (Bol d’Or, All-Star Game LNB, etc.), la stratégie « social media » ne prendra pas en compte ces participants amateurs.

Préparer l’événement

Préparer un événement, c’est attirer le grand public autour de cet événement, impliquer les sponsors, et associer les médias traditionnels. Plusieurs outils me semblent indispensables à la préparation d’un événement :

  • une page Facebook permet de regrouper les fans, les informer des éléments concernant cet événement tout au long de l’année (signature de contrats de sponsoring ou de diffusion, confirmation de participation des professionnels, etc.) L’implication des participants amateurs passe également par la création de pages spécifiques : créer une page permettant de donner des conseils de préparation pour un marathon, par exemple. La création d’outils spécifiques aux participants permettra aux partenaires de l’événement de mieux les cibler
  • un compte Twitter aura une fonction plus participative, à mon sens. Bien sûr, l’organisateur va informer les followers à propos de l’événement, mais il permettra également de mettre en avant les participants, qu’ils soient professionnels ou amateurs : création de listes de participants, création de contenus par eux (photos, vidéos, articles, etc.). Pour faciliter l’implication des fans, outre un intitulé de compte simple et explicite, il est nécessaire de mettre en place un hashtag unique pour chacune des éditions de l’événement (comme #MarathonParis11, #ParisRbx11 ou #TdF11)
  • une chaîne Youtube et/ou Dailymotion permettra de publier des vidéos des éditions précédentes. C’est aussi un moyen pour les organisateurs d’inciter les participants à créer, eux-mêmes, des vidéos concernant l’événement : entraînement, course de préparation, présentation, etc.
  • un groupe FlickR aura les même fonctions, pour les photos.

Pour que ces outils soient appropriés par le grand public, il est nécessaire de les valoriser sur les autres médias de l’organisateur (site internet, newsletter, magazines, tracts, lettres,  affiches, spots radios, etc.)

Pendant l’événement

La retranscription de l’événement durant son déroulement doit être multimédia. En premier lieu, et lorsque cela est possible (droit de retransmission), il me semble nécessaire de mettre en place un ou plusieurs flux vidéos en direct (avec UStream, par exemple). Ce flux devra mettre en avant les outils sociaux (Facebook, Twitter, Youtube, Dailymotion, FlickR), puisqu’il s’adresse au même public. Même si cela semble difficile sur 42,195 km, installer des caméras fixes sur l’ensemble du parcours d’une épreuve, avec un flux live pour chacune, permettrait aux internautes de suivre l’intégralité du parcours d’un athlète.

Il est également nécessaire de proposer des outils spécifiques aux participants actifs sur les médias sociaux, que ce soit les professionnels, mais surtout les amateurs : dossard incluant leur pseudo Twitter, QR code dirigeant vers un profil Facebook. Les sponsors peuvent également jouer un rôle dans ce domaine, à l’image de ce qu’à réaliser Asics lors du dernier marathon de New York.

De plus, l’organisateur devra suivre tout particulièrement les participants actifs sur les médias sociaux, avec la publication de photos ou de courtes vidéos sur Twitter ou Facebook, durant l’événément, ainsi qu’informer des temps de parcours, par exemple.

Après l’événement

Une fois l’événement terminé, il est nécessaire de continuer à impliquer le grand public dans les médias sociaux, avec la diffusion de  photos et de vidéos taggées sur Facebook ou FlickR. Il est aussi nécessaire d’interagir avec les participants, en les invitant à donner leurs impressions sur l’organisation de l’événement : un bon moyen pour savoir comment améliorer l’édition suivante.

Enfin, valoriser les vainqueurs des épreuves permet de les fidéliser, en informant des résultats de ceux-ci dans d’autres courses.

Illustration : Equinoxefr

Like this Article? Share it!

About The Author

Olivier est le créateur de Social Sport. Il est passionné de sport et voit dans les médias sociaux une source de développement pour les organisations sportives, aussi bien les clubs, que les athlètes, les fédérations ou les sponsors.

2 Responses to Organiser son événement dans les médias sociaux

  1. Pingback: Les tweets qui mentionnent Organiser son événement dans les médias sociaux | Social Sport -- Topsy.com

  2. Pingback: Médias sociaux et événements sportifs (partie 2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *