Médias sociaux et événements sportifs (partie 2)

Published On 22 décembre 2010 | By Olivier | Actualité, Evénements

Suite de l’article consacré à l’utilisation des médias sociaux dans les événements sportifs. Aujourd’hui, nous allons voir comment les organisateurs d’événements récurrents (matchs de championnat, par exemple) peuvent tirer partie des médias sociaux pour améliorer leur relation avec leurs différents publics.

Même si certains aspects présentés dans l’article précédent sont également valables pour les événements réguliers, d’autres éléments sont à prendre en compte pour mener une stratégie « social media » pertinente et efficace.

Athlète, club ou fédération : des stratégies diverses

Que cela concerne un athlète, un club ou une fédération, l’utilisation des médias sociaux doit être adaptée : une fédération ou une ligue sportive devra, dans sa communication dans les médias sociaux, faire preuve de neutralité, alors qu’un joueur ou un club pourra avoir une position beaucoup plus marquée.

L’athlète devra concentrer ses efforts sur l’avant et l’après événement ; en effet, dans la quasi-totalité des cas, il est impossible pour un sportif de discuter durant l’événement dans les médias sociaux. Les seules exceptions qui me viennent en tête sont la voile (notamment la course au large) et, peut-être, le golf. A l’inverse, comme le suggère un article de JD Rucker, un tiers (conseil, agent) peut « prendre en main » une page Facebook ou un compte Twitter durant les événements, et faire un focus particuliers sur les actions particulières de ce joueur. Toutefois, certaines ligues américaines ont une politique assez stricte quant à la communication des athlètes durant un match, même réalisée par un tiers.

Les clubs, en revanche, ont tout le loisirs de communiquer durant les événements. Si le suivi « action par action » d’un match ne me semble pas utile (le faire sur un site propre, ou via des outils comme Cover it live), les clubs doivent offrir à leurs fans et à leurs abonnés des « exclusivités » (photos dans les vestiaires, messages vidéo des joueurs, etc.), permettant ainsi de les fidéliser et de leur montrer l’intérêt de suivre le club dans les médias sociaux. Pour les impliquer davantage, il me semble nécessaire de les inviter à diffuser eux-mêmes leur propre contenu durant un événement, et le valoriser dans les médias sociaux du club, mais aussi à travers d’autres médias durant l’événement (le live du site internet, mais aussi les écrans géants du stade, grâce à des outils de type Visible Tweets ou diffuser des vidéos d’encouragement durant les arrêts de jeu par exemple)

Créer des liens avec les médias traditionnels

Si certains médias ont déjà pris en compte l’utilisation des médias sociaux dans leur politique globale, la plupart voient encore Twitter ou Facebook, et internet en général, soit comme un concurrent déloyal, soit comme un espace négligeable en terme d’audience. Pourtant, une étude de la NBA a montré que 70% des followers et des fans étaient prêt à regarder les matchs si on pouvait leur rappeler la diffusion de ceux-ci. Avant chaque événement, il me semble donc nécessaire que les clubs, mais aussi les fédérations, les ligues et les athlètes rappellent, via Facebook par exemple, de la diffusion télévisée des rencontres auxquelles ils participent ou qu’ils organisent, mais aussi faire part des retransmissions radiophoniques, voire sur le Web (lorsque celle-ci est légale!)

De plus, les médias sociaux permettent également de valoriser les médias traditionnels : les organisations sportives doivent réaliser une revue de web des articles relatant un événement. Ceci permettra de générer une audience supplémentaire pour les articles consacrés au club ou au sportif, et incitera les sites internet concernés à diffuser plus de contenu concernant ce club ou ce sportif.

User generated content

Derrière ce jargon se cache la notion de création de contenu par les utilisateurs. La création de contenu permet d’impliquer le grand public, mais aussi de donner une audience supplémentaire aux événements. Comment favoriser la création de contenu par les internautes? En premier lieu, valoriser leur travail (partager le contenu produit en rappelant le nom du créateur). Dans un second temps, récompenser les contributeurs en leur offrant des produits dérivés ou des places de matchs ; renforcer leur volonté de création peut également passer par offrir aux créateurs de contenus de l’exclusif (présentation de l’équipe réservée, accréditation presse, etc.)

Like this Article? Share it!

About The Author

Olivier est le créateur de Social Sport. Il est passionné de sport et voit dans les médias sociaux une source de développement pour les organisations sportives, aussi bien les clubs, que les athlètes, les fédérations ou les sponsors.