Les passionnés de sport en attendent plus sur Facebook

Published On 11 mars 2011 | By Olivier | Actualité, Clubs, Equipementiers, Evénements, Fédérations et ligues, Sponsors, Sportifs

Il y a quelques jours, j’ai eu l’occasion d’assister, sur l’invitation de Cédric Gründler, à la présentation du Sponsor Yearbook 2010, réalisé par l’agence Sportlab’. Cette étude anuelle porte sur la perception par le public des marques liées au sport. Je ne vous commenterai pas tous les résultats de cette enquête (60% des Français ont suivi la Coupe du Monde de footall 2010, les 33% de mémorisation spontanée de BNP Paribas comme sponsor du tennis, la force de Groupama dans la voile, etc.), je pense que d’autres blogueurs présents ce soir-là le feront très bien.

Je m’attarderai plutôt sur les chiffres et les données liés à internet. Ainsi, l’étude de Sportlab confirme la prédominance chez les passionnés de sport comme média de référence pour s’informer sur le sport, derrière la télévision, mais devant la radio, la presse ou le mobile. Ce classement confirme les chiffres donnés par Havas Sports & Entertainment.

Concernant les médias sociaux, et Facebook en particuliers, les résultats de l’étude montre que les passionnés de sport sont tout à fait enclins à devenir fan de la page d’un athlète ou d’un club sur Facebook : pour regarder des vidéos (58% des passionnés de sport), pour partager le quotidien d’un athlète (54%), pour avoir les résultats instantanément (54%), pour s’informer de la vie de son club (51%), etc. On voit bien que les membres de Facebook attendent de vrais informations sur les pages des athlètes et des clubs, et que ces derniers ont tout intérêt à leur offrir une réelle valeur ajoutée pour les attirer et les fidéliser.

Le Sponsor Yearbook 2010 propose également un focus sur la page « Le Tour à la Télé », gérée par l’agence Sportlab, pour le compte de France Télévisions. Cette page a permis un rassemblement des passionnés de cyclisme autour du Tour de France, d’abord, puis autour du cyclisme en général. Avec plus de 13 000 fans, « Le Tour à la Télé » compte, bien sûr, beaucoup moins de fans que la page officielle du Tour de France, mais elle rassemble une véritable communauté de fans de vélos, au-delà de la simple marque « Tour de France ». Les fans bénéficient d’un espace pour échanger avec d’autres passionnés. Espace qui manquait à beaucoup d’entre eux : « la page ça manquait, dans ma famille il n’y pas forcément de fan pour partager ».

Mon avis personnel est qu’avec un si petit nombre de fans, cette page Facebook ne peut être qu’un outil de communication « à la marge » et n’est pas encore assez forte pour intégrer une véritable stratégie marketing, visant des objectifs plus « financiers », comme l’augmentation de l’audience des retransmissions ou des visualisations des vidéos. Mais la page Facebook « Le Tour à la Télé » peut constituer un véritable panel pour France Télévisions, permettant au groupe de télévisions de recueillir l’avis des passionnés sur leur manière de suivre le cyclisme, sur ce qui les intéressent, comment ils perçoivent les retransmissions des courses, etc. Ainsi, France Télévisions pourra adapter son offre « cyclisme », pour attirer encore plus les passionnés et les amateurs de ce sport (face à Eurosport, lors du Tour de France, par exemple)

Le principal enseignement de cette étude Sportlab est que les passionnés de sport ont une réelle attente dans le domaine des médias sociaux : ils ont besoin d’informations, d’informations inédites, d’informations rapides et immédiates, d’espaces de discussion et d’échange. Aux marques de sports (athlètes, clubs, évènements, fédérations, sponsors, équipementiers) de répondre à cette attente.

Like this Article? Share it!

About The Author

Olivier est le créateur de Social Sport. Il est passionné de sport et voit dans les médias sociaux une source de développement pour les organisations sportives, aussi bien les clubs, que les athlètes, les fédérations ou les sponsors.

2 Responses to Les passionnés de sport en attendent plus sur Facebook

  1. Pingback: Facebook : en Ligue 1, quantité ne veut pas dire qualité!

  2. Pingback: Facebook : en Ligue 1, quantité ne veut pas dire qualité! - The Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *