UFC : Payés pour twitter

Published On 12 mai 2011 | By Olivier | Actualité, Fédérations et ligues

L’Ultimate Fighting Championship (UFC) a, depuis plusieurs mois et avec la collaboration de l’agence The Digitaly Royalty, fait une percée importante dans les médias sociaux. Dana White, son président, est très présent sur les réseaux. J’en parle souvent sur Twitter. Mais, aujourd’hui, l’UFC a décidé de passer la vitesse supérieure.

En association avec Strikeforce, une autre organisation évènementielle autour des arts martiaux, l’UFC va récompenser ses lutteurs, en fonction du nombre de followers. MMAFighting.com révèle les détails de cette opération : les sportifs sont divisés en 4 catégories et, à la fin de chaque trimestre, les 3 meilleurs recevront une prime de 5 000 $. Par meilleur, on entend ceux qui ont eu le plus important taux de croissance du nombre d’abonnés et ceux qui ont eu les tweets les plus créatifs. Dana White jugera les lutteurs sur ce dernier point.

Alors que les principales ligues sportives américaines veulent réglementer l’utilisation de Twitter et des médias sociaux en général (Rashard Mendenhall est le dernier sportif à avoir suscité la polémique) et que les fédérations européennes n’ont toujours pas conscience de l’existence et de l’intérêt de ces nouveaux outils, l’UFC a décidé d’encourager ses sportifs à utiliser les médias sociaux, notamment pour se rapprocher des fans.

Quel est l’intérêt pour l’UFC de réaliser cette campagne (estimée à 240 000 $, tout de même) ? L’UFC veut rapprocher ses stars des fans. Ainsi, l’intérêt des amateurs de ce sport sera renforcé. Le grand public, qui ne connait pas forcément ce sport et ces sportifs, peut également être touché via l’utilisation des médias sociaux. Et l’UFC va pouvoir améliorer ses revenus : droits TV, billetterie, sponsoring, etc.

Verra-t-on un jour un club sportif français inciter ses joueurs à twitter? Peu probable que ça arrive. Il faudrait déjà qu’ils y trouvent un véritable intérêt  pour eux-mêmes. Et pour cela, il faudra sans doute encore quelques mois, voire quelques années de patience…

Pour vous montrer un peu ce que Dana White peut faire, voilà des vidéos réalisées à l’occasion d’opérations spéciales :

Dans la première, Dana White demande à ses followers leur pronostic pour le combat du soir. Et, plutôt que d’attendre leur réponse sur Twitter, le président de l’UFC a donné… un numéro de téléphone, téléphone qui n’a pas arrêté de sonner!

Dans celle-ci, un tweetup (réunion d’abonnés Twitter) est organisé dans un bar. En plus du concours de panier avec Dana White permettant de gagner des places, le buzz a notamment été créé par le fait que le président de l’UFC a payé l’amende reçu par un fan alors qu’il venait à cette soirée!!

Illustration : JAweb.com

Like this Article? Share it!

About The Author

Olivier est le créateur de Social Sport. Il est passionné de sport et voit dans les médias sociaux une source de développement pour les organisations sportives, aussi bien les clubs, que les athlètes, les fédérations ou les sponsors.

7 Responses to UFC : Payés pour twitter

  1. Dana White a totalement compris l’intérêt de faire « tomber les barrières avec les fans » et l’importance d’être totalement authentique..
    En faisant cela il décuple l’engagement des fans de l’UFC.
    C’est clairement un exemple à prendre en considération en Europe.
    Il me semble qu’il a également mis en place un programme de formation auprès des sportifs.

    • Olivier says:

      Merci pour ton commentaire Maxence.
      L’UFC est vraiment à part dans le monde du sport. Quand on voit que l’IRB va interdire Twitter aux joueurs pendant la Coupe du Monde de rugby… J’en parlerai ce soir, dans un nouvel article :)

  2. Pingback: RWC : interdit de twitter

  3. Pingback: Un petit florilège de l'utlisation des médias sociaux dans le sport en 2011

  4. Pingback: Interdite à la télévision, l'UFC va être diffusée sur Dailymotion

  5. Pingback: Réseaux sociaux : faire vivre des choses incroyables aux fans

  6. Pingback: Les NBA Social Media Awards

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *