Bilan « social media » des Jeux Olympiques de Londres

Published On 13 août 2012 | By Olivier | Actualité, Equipementiers, Evénements, Fédérations et ligues, Sponsors, Sportifs

Les Jeux Olympiques de Londres se sont terminés sur un concert géant organisé dans le stade olympique. Déjà, les premiers bilans sportifs et économiques commencent à être fait. Concernant les réseaux sociaux, Londres 2012 aura marqué un véritable tournant. Facebook, Twitter, Instagram ont permis aux Jeux Olympiques d’entrer dans une nouvelle ère. Aussi bien par leurs qualités propres (proximité, facilité d’utilisation, utilisation par les athlètes eux-mêmes, instantanéité), que par les défauts des grands médias traditionnels, et notamment des télévisions, NBC et France Télévisions en tête (faux directs, commentaires peu pertinents).

Difficile de dégager certains évènements forts des réseaux sociaux durant ces Jeux Olympiques, tant il y en a eu. On pense évidemment à la détresse d’Alexis Vastine sur sa page Facebook (40 000 likes et presque autant de fans supplémentaires). On pense aussi au dialogue sur Twitter entre Rio Ferdinand et Usain Bolt, après l’une des victoires du Jamaïcain. Ou encore cette photo, postée sur son compte Instagram, des 3 handballeuses suèdoises dans sa chambre au village olympique.

Il y a également eu certains mauvais comportements : plusieurs tweets racistes de la part d’athlètes (Papachristou ou Morganella), un internaute arrêté, un compte Twitter d’un journaliste suspendu, etc. Mais ceux-ci se sont révélés marginaux, eut égard au nombre d’athlètes, de journalistes, de spectateurs et de téléspectateurs concernés par ces Jeux Olympiques !

Si le règlement du CIO concernant l’utilisation des réseaux sociaux a sans doute fait réfléchir beaucoup d’athlètes avant de tweeter ou de poster des messages sur Facebook, celui-ci n’a tout de même pas été respecté à la lettre. Un exemple avec le message limite du nageur français Amaury Leveaux, qui a cité sur Instagram un sponsor, non partenaire du CIO,  pendant ces jeux Olympiques. Néanmoins, aucune sanction ne semble avoir été prise (pour le moment?) envers l’athlète. Les deux sportifs auteurs de tweets racistes ont, eux, été exclus des Jeu, et il semble être les seuls dans ce cas-là.

Plus généralement, les conversations sur les réseaux sociaux ont été très très nombreuses. Les différents sites ont commencé à communiquer sur les chiffres des Jeux : 100 000 photos sur Instagram (+650 000 en lien avec les Jeux), 116 millions de posts sur Facebook, 150 millions de tweets, 393 millions de messages sur Weibo, 12 millions de fans supplémentaires pour les athlètes sur Facebook,… Twitter a ainsi battu son record de tweets par minute à l’occasion de la victoire d’Usain Bolt sur 200m : 80 000 tweets par minute évoquaient la performance du Jamaïcain (contre 25 000 TPM pour le record précédent). Un record pulvérisé lors de la cérémonie de clôture par les Spice Girls (116 000 tweets par minute) !

Twitter, justement, semble être, devant Instagram, Facebook et autres Google+, le grand gagnant de ces Jeux Olympiques de Londres. Sur son blog anglais, le réseau social indique ainsi que 10 athlètes ont suscité plus d’un million de tweets : Usain Bolt, Michael Phelps, Tom Daley, Ryan Lochte, Gabby Douglas, Andy Murray, Kobe Bryant, Yohan Blake, Lee Chong Wei et LeBron James. A noter, et c’est une surprise, que le football est le sport ayant suscité le plus de tweets (5 millions, d’après Twitter). Certains athlètes ont fait exploser leur nombre d’abonnés : Gabby Douglas est passée de 14 000 à 540 000 abonnés. Chez les Français, Yannick Agnel est passé de 6 000 à 35 000 abonnés depuis ses médailles à Londres.

En plus de la « quantité » de tweets publiés, il faut aussi remarquer l’intérêt de ces tweets, notamment ceux postés par les athlètes eux-mêmes, permettant ainsi une proximité inégalée, et voir des choses invisibles habituellement et dans les médias traditionnels, même ceux ayant payé très chers les droits de retransmission des Jeux Olympiques : le vestiaire de l’équipe de hockey sur gazon allemande, la procession des athlètes pour les cérémonies d’ouverture et de clôture, la rencontre entre Kate Middleton et l’équipe féminine de hockey sur gazon britannique, les aventures des gymnastes américaines après leurs compétitions, le voyage retour de Ryan Lochte, etc.

Grâce au compte Twitter du CNOSF, le public français connaissait les résultats des Français en temps réel, même si France Télévisions retransmettait certaines épreuves en léger différé : les internautes, et notamment les twitters, étaient donc au courant avant la majorité du public et des téléspectateurs. En parallèle, les diffuseurs ont obtenu des scores d’audience très importants. Alors que NBC attendaient des audiences, au mieux, stables, par rapport à Pékin, elles ont été supérieures de 12%. Grâce aux réseaux sociaux, malgré tout ?

Concernant les sponsors, là aussi, les réseaux sociaux ont été utilisés dans leur plan de communication autour des Jeux Olympiques. Adidas a ainsi profité de l’engouement autour du TeamGB pour diffuser une vidéo sur sa chaine Youtube. Allianz, partenaire du CNOSF, a engagé un dialogue important avec les fans de sport autour du dispositif Allianz Sport. Visa a utilisé Twitter pour encourager ses athlètes. Mais les sponsors n’auront finalement pas tant utilisé les médias sociaux que cela, préférant les supports traditionnels (notamment la télévision), les réseaux sociaux n’étant qu’un amplificateur de leur campagne. Ce qui peut être réussi : plus de 6 000 000 de vues pour la publicité de Procter & Gamble, Best Job.

Et pour les prochaines Jeux Olympiques ?

Depuis les Jeux de Pékin, Facebook a 9 fois plus de membres. A Rio, l’utilisation des médias sociaux dans le sport sera plus professionnalisée. De nouveaux sites vont être créés. De nouvelles fonctionnalités vont émerger. Et les conversations sur les réseaux sociaux devraient être plus nombreuses que jamais : « Les évènements sportifs sont intrinsèquement sociaux » explique pour ESPN Justin Osofsky, directeur de la plate-forme des partenariats et des opérations pour Facebook. « Nous ne sommes pas des fans seuls. Nous nous rassemblons, célébrons ensemble et, parfois, sympathiser ensemble. »

Rendez-vous à Sochi en 2014, et à Rio en 2016. Et aux Jeux Paralympiques de Londres 2012 !

Ajout du 17 septembre 2012 : sur lesponsoring.fr, vous pouvez voir les performances des sponsors des JO 2012 sur les réseaux sociaux. On note ainsi que Coca-Cola a été la marque la plus impactante durant la période olympique (du 16 juillet au 9 septembre), alors que EDF a généré le plus d’interactions au début des épreuves, pour complètement s’effondrer avant les jeux paralympiques, et de laisser la place à Adidas.

Bilan Jeux Olympiques Sponsors Médias Sociaux

Like this Article? Share it!

About The Author

Olivier est le créateur de Social Sport. Il est passionné de sport et voit dans les médias sociaux une source de développement pour les organisations sportives, aussi bien les clubs, que les athlètes, les fédérations ou les sponsors.

21 Responses to Bilan « social media » des Jeux Olympiques de Londres

  1. @SocialSport says:

    Bilan « social media » des Jeux Olympiques de Londres http://t.co/Q659gEgN #JO2012 #smsports #digisport

  2. @isatismktg says:

    150 Millions de Tweets et + RT @ClemLelardoux Bilan #socialmedia des Jeux Olympiques de Londres http://t.co/7vfdl9Zv #JO2012

  3. Bilan « social media » des Jeux Olympiques de Londres http://t.co/Jd5cXPhO #socialmedia #JO2012

  4. @Furtiz says:

    Bilan « social media » des Jeux Olympiques de Londres http://t.co/11NFPE1I

  5. En gros les #JO2012 c’est 350 M de tweets !!!!! Via @SocialSport Bilan « social media » des Jeux Olympiques 2012 http://t.co/KRbNQfcU

  6. @JosRozen says:

    « Twitter, semble être, devant Instagram, Facebook et autres Google+, le grand gagnant de ces #JO2012 », @SocialSport http://t.co/eenoCHtF

  7. Bilan « social media » des Jeux Olympiques de Londres http://t.co/LKm4A5AC

  8. @GEnetvision says:

    Bilan « social media » des Jeux Olympiques de Londres http://t.co/hS87DLX1 #JO2120

  9. @meilysteph says:

    Bilan « social media » des Jeux Olympiques de Londres http://t.co/EiAJ2KBh #socialmedia

  10. Pingback: Un avant et un après Londres 2012 ? Partie 2 - Coolissport: L’actualité à 360° du sport business

  11. @Stadline says:

    Bilan « social media » des Jeux Olympiques de Londres http://t.co/91w0ztm6 (via @socialsport) #digisport #smsports

  12. Pingback: Bilan "social media" des Jeux Olympiques de Londres | Sport Digital Marketing | Scoop.it

  13. Le bilan « social media » des Jeux Olympiques de Londres http://t.co/Pml6RJlc

  14. Pingback: Réseaux Sociaux | Pearltrees

  15. Le bilan « social media » des Jeux Olympiques de Londres http://t.co/DqxJbMUl RT @SocialSport

  16. Pingback: Les Jeux Paralympiques profiteront-ils des médias sociaux ?

  17. @SocialSport says:

    Tous les chiffres des réseaux sociaux pendant les #JO2012 sont ici : http://t.co/Nq78yfeU #SportNumericus

  18. Pingback: Bilan "social media" des Jeux Olympiques de Londres | SMP conseil en communication | Scoop.it

  19. Pingback: Bilan "social media" des Jeux Olympiques de Londres | E-marketeur | Scoop.it

  20. Pingback: Infographie sport, évènements, sportifs, clubs et médias sociaux

  21. Pingback: Tendance | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *