Le club de rugby de Peyrehorade utilise la vidéo pour mettre en avant ses sponsors

Published On 5 décembre 2012 | By Olivier | Actualité, Clubs, Sponsors

ballons de rugbyLe club de rugby de Peyrehorade est un club de rugby landais évoluant en fédérale 2 (l’équivalent de la 4ème division). Ce club connait, comme la quasi-totalité des clubs amateurs, des difficultés pour trouver des sponsors et fidéliser son public. Dans un souci d’efficacité des dépenses, ce club a décidé d’utiliser la vidéo pour allier ces deux objectifs : rendre visible ses sponsors et attirer du public dans son stade. « L’idée est donc de trouver un message original à véhiculer tout en permettant de promouvoir l’image du club mais bien sûr celle de nos Partenaires économiques qui ainsi, peuvent trouver un certain retour sur investissement grâce à la visibilité qui leur est proposée » indique le club dans un communiqué.

La saison dernière, une première opération, à destination des Restos du Coeur, avait permis au club landais de générer plusieurs dizaines de milliers de vues sur Dailymotion grâce aux deux vidéos consacrées à cette vente aux enchères de joueurs. Depuis le début de la saison, les joueurs du club se mettent en scène auprès des habitants du Pays d’Orthe et des sponsors du club. Une première vidéo a été publiée au mois de septembre et raconte la mobilisation des joueurs du club pour aider les employés du magasin Intermarché (sponsor). La seconde, publiée hier, reprend un scénario similaire. Deux sponsors y apparaissent : la boutique Hastings et l’auto-école EC40.


Ce genre de dispositif, simple à mettre en place et peu coûteux (un peu de temps, surtout), permet de donner de la visibilité aux sponsors (qui existe très peu dans le milieu amateur), mais permet surtout de communiquer avec le public potentiel. Avec 3 000 vues en 24 heures (pour la dernière vidéo publiée), le club touche rapidement tous les spectateurs potentiellement intéressés par le rugby et le club (pour info, la communauté de communes regroupe 12 000 habitants). En ayant une cible hyper-locale, il n’est même pas forcément nécessaire de faire preuve d’une imagination folle pour faire buzzer la vidéo, mais que celle-ci puisse exprimer la force du club, son identité et son lien avec son territoire.

Avec un petit budget supplémentaire (quelques dizaines d’euros), on pourrait même imaginer faire de la publicité très localisée et très segmentée (sport, rugby), notamment sur Facebook. Ce qui permettrait d’amplifier l’effet de buzz et d’être sûr de toucher la quasi-totalité des habitants du secteur, amateurs de rugby.

A noter que, en plus de ces vidéos buzz, le club de Peyrehorade utilise la vidéo en diffusant des résumés de ces matchs, générant entre 500 et 1000 vues chaque fois.

Like this Article? Share it!

About The Author

Olivier est le créateur de Social Sport. Il est passionné de sport et voit dans les médias sociaux une source de développement pour les organisations sportives, aussi bien les clubs, que les athlètes, les fédérations ou les sponsors.