Youtube, Dailymotion : comment les clubs sportifs utilisent la vidéo

Published On 13 décembre 2012 | By Olivier | Actualité, Clubs, Fédérations et ligues, Sponsors

logos dailymotion vimeo youtubeRetour sur un sujet proposé par Martin Le Blévec dans le cadre du concours Sport Numericus : l’utilisation des chaînes Youtube et Dailymotion par les clubs sportifs professionnels.

Pour commencer à évoquer ce sujet, il est nécessaire de parler de l’évènement qui s’est produit en début de saison : Youtube, Dailymotion et lequipe.fr ont acquis les droits de la Ligue 1 (de la Ligue 2 et de la Coupe de la Ligue) sur Internet auprès de la Ligue de Football Professionnel. Depuis le mois d’août, donc, Youtube, Dailymotion et lequipe.fr proposent, dès minuit le soir du dernier match de la journée de championnat, le résumé de toutes les rencontres, ainsi que les buts seuls et les extraits de conférence de presse. Chacun de ces sites activent ces droits de différentes façon : concours du plus beau but, publicité dans le métro et la presse, etc. Ce faisant, les deux principales plate-formes de vidéos (la problématique de lequipe.fr est différente) ont cherché à renforcer leur contenu sport et football, pour accompagner ces droits. Youtube a, par exemple, conclu un partenariat avec Gillette, qui permet de mieux rémunérer les créateurs de contenus football. Dailymotion cherche, semble-t-il, à convaincre les clubs professionnels de rejoindre sa plate-forme pour diffuser leurs vidéos (c’est, par exemple, le cas du FC Metz, qui utilisait jusque là les services de Kewego). Les résultats, en terme de vues, sont les suivants : Dailymotion a généré 1,8 millions de vues pour la Ligue 1, Youtube en a généré 5,6. Pour lequipe.fr, le seul chiffre qu’on a concerne l’ensemble des vidéos publiés sur le site (12 millions de vues pour le seul mois d’octobre)

Une fois cet élément présenté, nous pouvons revenir au niveau des clubs. Regardons d’abord la Ligue 1. Ceux-ci ont une utilisation très diversifiée de la vidéo, suivant qu’ils utilisent une seule plate-forme ou plusieurs, s’ils ont une web-tv payante sur leur site, s’ils ont une chaîne de télévision, etc. L’Olympique Lyonnais, par exemple, ne diffuse sur Dailymotion que des extraits d’émissions diffusées sur OLTV. Pour les clubs moins bien dotés en terme de médias, les chaînes Web permettent de diffuser les réactions d’avant et d’après match, des reportages, etc. Certaines diffusent les résumés des matchs de l’équipe première ou des équipes de jeunes. Certains clubs (le TFC et le PSG notamment) diffusent leurs conférence de presse en direct sur Dailymotion. Le Stade Rennais a même diffusé, en direct sur Dailymotion, un match de Coupe d’Europe. Certains proposent des vidéos « corporate », à l’image du LOSC. A noter que l’OM utilise également tout.com pour diffuser des courtes vidéos, sans montage (il est, semble-t-il, le seul à l’utiliser). Globalement, et sans doute sous l’impulsion de la LFP, les clubs professionnels de football sont plutôt actifs dans le domaine de la vidéo, même si, bien évidemment, d’importantes marges de progression existent dans de nombreux clubs.

Du côté du rugby pro, le constat est moins optimiste. Le Stade Toulousain dispose d’une chaîne inactive sur Dailymotion,  limitant sa web TV à son site internet. Le Stade Français proposent, plus ou moins régulièrement, des vidéos sur sa chaîne. Le Racing Metro diffuse sur Youtube des résumés de matchs, des extraits de conférence de presse, mais, au mieux, en 360p et généralement 240p (loin de la HD…).

Dans les autres sports pro, Chambéry Handball propose, essentiellement, sur Youtube, le résumé des matchs (à domicile) du club. Même chose pour le Montpellier Handball, avec sa chaîne sur Dailymotion. La chaîne de l’ASVEL est inactive… depuis 7 mois. Le STB Le Havre, lui, propose les résumés des rencontres, ainsi que quelques extraits de point presse.

Du côté des amateurs, on peut voir que même avec des moyens limités, des choses peuvent être faites. L’exemple de Peyrehorade est assez bon, avec, notamment, la diffusion du résumé des rencontres.Avec peu de moyens (un ou deux smartphones, une caméra numérique, un trépied, un micro), il est possible de proposer des vidéos en HD. Avec quelques petites notions de montage (encore que, des logiciels très simples d’utilisation existent), il est assez facile et peu coûteux de proposer des vidéos de bonne qualité.

La quasi-totalité des clubs professionnels propose un contenu vidéo. Pourquoi le font-ils ?

On l’a vu, à tous les niveaux, les clubs sportifs diffusent des résumés de match, des interviews, des reportages, etc. Mais quel est véritablement leur intérêt ?

Dans le désordre, on peut citer l’amélioration de la notoriété et de l’image des clubs. En étant diffusées sur des plate-formes ayant autour de 15M de visiteurs uniques par mois, les vidéos des clubs peuvent être vues par un public bien plus large que ce qu’ils pourraient espérer (sans parler des outils de partage très bien intégrés sur Youtube et Dailymotion), dans un cadre très professionnel (que sont les plates-formes d’hébergement de vidéos) permettant ainsi aux clubs d’être plus visibles et de mieux valoriser leur marque et leur image. C’est ce qu’essaye de faire la fédération française de tennis de table, qui diffuse l’ensemble des matchs de première division et de l’équipe de France en direct sur Dailymotion.

Conséquence, l’intérêt financier peut exister. Si créer et diffuser des vidéos peut représenter un coût plus ou moins important, il est possible de gagner de l’argent en le faisant. D’abord, en serrant les coûts, via la mutualisation des outils et des hommes (avec une chaîne de télévision locale ou les autres clubs de sa ville ou de sa division, par exemple). Par l’utilisation des outils de monétisation des plates-formes Youtube et Dailymotion, qui permettent de récupérer quelques euros pour un millier de vidéos vues. Enfin, le sponsoring en direct peut être fait, comme avec Chambéry Handball, où deux partenaires apparaissent avant la vidéo.

L’émergence de la TV connectée requiert la production de contenus fortement affinitaire, comme peuvent l’être des vidéos de sport. Reste à trouver du contenu complémentaire de ce que peuvent proposer les chaînes de télévision.

Enfin, la concurrence, de plus en plus forte, dans le domaine de l’entertainement oblige les clubs à utiliser ces nouveaux outils pour se rapprocher du public, et notamment des plus jeunes, pour qui regarder et partager des vidéos avec son téléphone, et sans doute l’une des activités principales. Exemple, avec cette vidéo de Studio Bagel (l’une des toutes nouvelles chaînes premium sur Youtube), qui a générée 700 000 vues et où les principales catégories démographiques ayant vues cette vidéo sont les 13-17 et les 18 24 ans. Ne pas faire de vidéo, c’est être complètement invisible auprès de ces jeunes, qui seront les supporters et les clients de demain. Ou pas.

Faire de la vidéo me semble une nécessité pour les clubs. Mais il ne faut pas improviser : avoir un matériel adapté, définir un projet éditorial, nouer des partenariats, notamment pour la diffusion, intégrer la vidéo à son programme marketing, etc.

Encore une fois, le club de Manchester City est un bon exemple. Pour le mois de décembre 2012, le club a créé un calendrier de l’avent, en profitant des fonctionnalités de Youtube (et une vidéo de Tevez et Balotelli ayant généré plus de 500 000 vues en 3 jours). Mais le club propose aussi les réactions des joueurs après les matchs, les avant-matchs, une série (Inside City) en immersion dans le club, des séances de questions-réponses avec les fans, la Tunnel Cam (qui filme, en continu, le tunnel de l’Etihad Stadium pendant les matchs), etc. Le club de rugby de Montpellier propose également son calendrier de l’Avent.

Alors, ça tourne ?

Ajout du 15 décembre 2012 : Claude Ruibal, directeur des sports de Youtube, a été interviewé par le magazine Challenges, dans le cadre du Forum Doha Goals au Qatar. Le cadre de Youtube revient sur la stratégie de la filiale de Google dans le sport et, notamment, dans le football

De son côté, Dailymotion mise beaucoup sur la diffusion en direct des évènements sportifs, comme le match de LNH de cet après-midi.

Ajout du 20 décembre 2012 : Marketingdigital-football a interviewé Jérôme Belaygue, responsable communication de la LFP. Celui-ci est rapidement revenu sur les premiers résultats de la collaboration de la Ligue avec Youtube pour la diffusion de la Ligue 1 à l’international. La chaîne dédiée (avec commentaires en anglais) compte déjà 16 000 abonnés, et surtout 4 millions de vues. « C’est une fenêtre d’exposition sans précédent sur le digital à l’international » a indiqué Jérôme Belaygue.

Illustration : Astuces’n Co.

Like this Article? Share it!

About The Author

Olivier est le créateur de Social Sport. Il est passionné de sport et voit dans les médias sociaux une source de développement pour les organisations sportives, aussi bien les clubs, que les athlètes, les fédérations ou les sponsors.